lundi 15 décembre 2008

Je vous présente Anaève!

La voilà enfin dans nos bras et à la maison... Pour notre plus grand bonheur!

Je serai brève ce soir, mais je tenais à vous écrire car je sais que vous aviez hâte de la voir. L'accouchement a été plutôt difficile (ce qui fera l'objet d'un prochain message), mais elle est enfin née jeudi, le 11 décembre 2008 à 15h21. Elle pesait 7 lbs et 8 oz et mesure 19 po 1/4.

Nous sommes gagas, évidemment!



lundi 8 décembre 2008

Attente...

J’ai eu mon stripping hier et… ouch! C’est vraiment désagréable et je dirais même que c’est douloureux! Mais si ça peut aider pour faire avancer le travail et diminuer les risques d’aller en césarienne à l’accouchement, moi, j’achète!


J’ai aussi eu mon 3e traitement (sur 3) d’acupuncture ce matin. Et ça aussi ouch! Les aiguilles sont plus grosses qu’à l’habitude pour ce type de traitement, je suis plus sensible et elle les travaille plus. Mais, j’en suis convaincue, c’est efficace. À preuve, j’ai eu le 2e jeudi dernier et le lendemain, j’ai compté 55 contractions avant de finalement m’endormir.


Ma gynéco m’a dit hier que finalement, comme mon col n’est pas encore assez prêt (seulement effacé à 25% et dilaté à 1 cm – mais, après tout, je ne suis qu’à 37 semaines alors c’est quand même bon), je rentre mercredi soir à 18h00 à l’hôpital et on va commencer par me donner du cervidil (un tampon de prostaglandines) pour faire maturer mon col.


Voilà! On attend…

Bienvenue Marilou!

Je voulais simplement souhaiter la bienvenue à Marilou, petit bébé-espoir de mes amis Karine et Maurice. Marilou est née le 3 décembre et toute la famille se porte à merveille et nage en plein bonheur. Quelle joie!

vendredi 5 décembre 2008

Ok pour le stripping dimanche!

Je passe simplement vous dire que je pourrai avoir mon stripping dimanche! J'ai vu ma doc hier, et après un monitoring et un écho qui se sont très bien passés, j'ai appris que cocotte est déjà rendue à 7 lbs et demi selon ses mesures! J’ai demandé un examen car je voulais savoir si ma visite en acupuncture, mes marches et mon ballon avaient fait la job au moins un peu… J'avais confiance car j'ai eu beaucoup de contractions dimanche et lundi dernier. En effet, mon col est actuellement effacé à 25% et perméable au doigt (dilatable). Ce sont donc de bonnes nouvelles! Ah oui! Et bébé a descendue aussi; elle n'est pas fixée, mais au moins, elle a descendue. Et ça se voit!

En plus, j'ai revu mon acupunctrice hier et mon ostéopathe ce matin. Je crois vraiment que c'est payant car depuis ce matin, je compte mes contractions et je suis rendue à 32! Elles sont assez fortes, mais pas régulières alors ce n'est pas alarmant pour tout de suite. Mais, ça aussi c'est signe que ça avance et que si l'accouchement ne démarre pas "naturellement" et que je doive être provoquée, ça devrait bien se passer puisqu'il va y en avoir un bout de fait.

Oups…33e contraction! Donc stripping dimanche et dernier rendez-vous en acupuncture lundi matin. Des paris sur la date?

mercredi 26 novembre 2008

35 semaines

Ça y est, nous avons enfin la date à laquelle je serai provoquée, soit jeudi le 11 décembre, donc dans 2 semaines! C’est vraiment très bientôt maintenant, et je suis tout aussi impatiente que nerveuse.


Mon rendez-vous d’hier s’est bien passé, malgré le fait que notre petite cocotte était pas mal tranquille sur le monitoring. Les jus de pommes et de raisins n’y ont rien changé. Elle nous a quand même fait quelques bonnes accélérations, ce qui a suffit au doc, mais elle était d’accord que ce n’était pas les belles montagnes russes auxquelles elle nous a habitués. Mais, comme elle dit, bébé grossit et a de moins en moins de place dans ce gros bedon d’une hauteur utérine de 37.5 cm (pour 35 semaines).


Ensuite, même si bébé a toujours la tête en bas, elle est toujours flottante et je dirais même bien haute. Mouais… je lui parle afin qu’elle descende et je lui ai même demandé de prendre exemple sur sa copine de bedon Marilou (36 semaines et qui est déjà descendue); elles se sont jasé ça de bedaine à bedaine samedi soir et j’espère qu’elle a prit les trucs à Marilou en note! Sinon, je compte sur l’ostéopathie pour l’aider un peu.


Côté col, c’est la même histoire : long, dur et fermé. Comme m’a dit ma doc, « On a un col…euh… poche! » Donc, j’espère que l’acupuncture fera des miracles de ce côté, car ma doc m’a proposé un stripping (décollement des membranes - peut induire le travail) pour le 7 décembre. Mais, pour le faire, il faut que le col soit au moins à 1 cm. Et ce serait vraiment bien un stripping car ça augmente les chances d’un accouchement « normal ». Imaginez; je reviens à la maison après le stripping et dans la nuit, je dois me rendre à l’hôpital parce que les contractions sont rapprochées et que bébé s’en vient. Un accouchement comme je ne pensais même plus en vivre. Ok, je sais que le stripping ça ne marche pas à tous les coups, mais on peut bien espérer…


Donc, il me reste 2 monitorings, 1 écho le 4 décembre et si le « travail » peut enfin commencer, stripping le 7 décembre. Et, si rien ne s’est passé d’ici le 11 décembre, je serai provoquée!


Max 15 dodos! :)

vendredi 21 novembre 2008

Mes rendez-vous chez le doc (32, 33 et 34 semaines )

J’ai eu un autre rendez-vous pour un monitoring et une échographie cette semaine. Lors du monitoring, bébé était vraiment très agitée! L’infirmière n’était même pas dans la salle avec nous et quand elle est revenue nous voir elle nous a dit : « Ça bouge beaucoup, en? On l’entend dans le corridor! » En effet, les mouvements de bébés se répercutaient fortement dans la sonde et on entendait bien autant les mouvements que les petits boum-boum s’accélérer après la mini-tempête dans le bedon. L’infirmière a aussi ajouté : « C’est une athlète! » … décidemment on l’entend souvent celle-là!


Ensuite, une autre échographie de croissance. La dernière était le 6 novembre et je ne vous en avais même pas donné de nouvelles… Alors le 6 novembre, à 32 semaines, le poids de bébé était déjà estimé à 5 livres et 3 oz et elle se classait donc au 80e percentile. À l’écho, on la voyait aussi faire des exercices de respirations; on voyait ses côtes bouger alors que ses poumons se gonflaient de liquide amniotique. Ma hauteur utérine était de 33 cm.


À 33 semaines, le monitoring était aussi très bien; bébé était plus calme, mais bougeait bien quand même. Ma hauteur utérine était à 34 cm. À l’examen, mon col était béton! Pas effacé, pas dilaté. On s’est donc permis d’aller passer la fin de semaine à Québec et on a bien fait! J’ai à peine eu quelques contractions dans la voiture.


Parlant contractions et col, je disais à mon acupunctrice cette semaine que je trouvais ça bizarre d’avoir au moins 10 contractions par jour et qu’elles devenaient de plus en plus inconfortables, mais que ça ne faisait rien à mon col. Elle m’a répondu que c’est parce que ça marche l’acupuncture! Eh oui! Elle me faisait des points pour « retenir » bébé, mais là, c’est fini. Et la prochaine fois qu’on se voit, elle va faire le contraire. Et j’espère que ça va marcher ça aussi!


Cette semaine, à 34 semaines, le poids de notre grosse poulette est évalué à 6 livres et demi! Ça la remonte au 90e percentile. Si c’est exact, elle est déjà plus grosse que sa grande sœur lorsqu’elle est née à 39 semaines. Et on l’a revu boxer son placenta! Ma hauteur utérine était de 36.5 cm et j’avais perdu 1 lb par rapport à la semaine dernière. J’ai pris 22 livres au total.


Elle est toujours placée la tête en bas et on voit très souvent ses petites fesses et ses petits pieds qui déforment ma bedaine quand elle bouge. Je tente (sans succès jusqu’à maintenant) de faire un vidéo de ses mouvements pour vous les montrer.


J’ai un rendez-vous mardi prochain et c’est là que ma doc me donnera la date probable à laquelle je serai provoquée. Je lui avais demandé la semaine dernière, mais elle m’avait répondu qu’on verrait ça dans 2 semaines. Donc, si mon col est ouvert, même juste un petit peu, je serai provoquée à la date qu’elle me donnera. Sinon, ça pourrait aller à quelques jours plus tard. J’aimerais bien que ça se fasse du premier coup… alors, quels trucs efficaces connaissez-vous? (Tisane de framboisier, faire l’amour, exercices sur le ballon, marcher…)

lundi 17 novembre 2008

34 semaines - Quelques photos de bedaine

Aujourd'hui, je fais dans le visuel;

Papa donne un bisou sur bébé-bedon

Juliette embrasse sa petite-cousine...

...écoute si petite-cousine lui chuchote quelque chose à l'oreille... tiens! elle nous dit qu'elle pleure! hihihi!

...et elle lui fait un gros calin!

Charlotte semble plutôt impressionnée par le gros bedon de sa cousine Marieve... il y a un vraiment une petite fille là-dedans?

Yeah! on peut barbouiller sur le gros bedon!

mercredi 5 novembre 2008

Premier monitoring

Jeudi dernier, j’ai eu mon premier monitoring. Je ne me sentais pas du tout stressée avant de le faire, je me demandais même si c’était nécessaire puisque je la sentais très bien bouger. Évidemment, on est allés quand même, et étrangement, je me suis sentie tellement plus légère après!


Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est qu’un monitoring : en gros, maman est couchée sur le dos avec un moniteur sur sa bedaine qui mesure les battements de cœur du bébé. Chaque fois que bébé bouge, maman doit appuyer sur un bouton. Les battements de cœur de bébé accélèrent à chaque mouvement. Cela permet donc de vérifier que bébé bouge bien et que son cœur réagit bien.


Ça s’est très bien passé. Bébé était très active! Tellement que son papa m’a demandé le bouton parce qu’il a dit qu’il voyait chacun de ses mouvements! On a bien aimé l’expérience et c’est vrai que c’est rassurant. Quoique d’un autre côté, je suis un peu trop consciente que tout peut basculer en 1 seconde, alors c’est efficace et pas à la fois. Je crois que la seule chose qui pourra me débarrasser de mon stress, ce sera d’accoucher! Et c’est pour bientôt…


32 sem 4 jrs
Bedaine de 32 semaines et 4 jours!

jeudi 23 octobre 2008

30 semaines / 6 jours

Échographie de croissance aujourd’hui, à 30 semaines et 6 jours. Toutes les mesures sont belles, et le poids de bébé est actuellement évalué à 4 lbs et 5 onces! On a une grosse poule! Donc toujours dans le 90e percentile. Pour vous dire comment c’est stressant pour moi une échographie, pendant qu’elle prenait ses mesures, je ne savais pas vraiment quelle partie elle mesurait et je voyais l’écran seulement en biais, mais je voyais une coupe transversale (son abdomen?) avec deux petites « chambres » côtes-à-côtes, mais inanimées. J’ai paniqué : ce n’est pas son cœur ça? Mais, la panique fût heureusement de courte durée puisque bébé m’a envoyé un coup bien placé - Pas de panique maman! Je vais bien! - et la doc qui nous explique au même moment qu’elle mesure sa tête. Ouf! Non mais, malgré toutes les échos que j’ai subi, je ne suis toujours pas une pro vous savez…

De mon côté, je suis énorme! Ma hauteur utérine est de 31 cm, ce qui est maintenant plus dans la norme. Ces mesures ressemblent à ma première grossesse; toujours plus hautes au début, puis ça se stabilise vers 32 semaines. Mais, mon ventre est vraiment très gros… je vous mets une photo (de la semaine dernière) plus bas donc preuve à l’appui! Je n’en peux plus d’entendre les gens qui me demandent si j’en attends deux, si je suis à la veille d’accoucher, etc.

Je n’ai pas pris de poids ce dernier mois. Étrangement, j’ai eu une hausse drastique de 7.5 lbs en 3 semaines lorsque j’ai changé de médecin, mais je commence à croire que cette variation était surtout due au changement de balance. De toute façon, je suis assez contente car je n’ai pris que 19 lbs au total depuis le début de ma grossesse.

J’avais hâte de voir s’il y aurait un changement au niveau de mon placenta… eh bien oui! Tadam! Il a écouté mes prières et s’est relevé un peu, et a donc maintenant dégagé la voie de passage! Quel soulagement! Si tout se passe bien, j’aurai donc la possibilité d’être provoquée et d’accoucher par « voie basse » (je n’aime pas trop ce terme qui fait un peu trop fermier à mon goût, mais sinon il y a quoi? « Voie vaginale »? « Naturelle »? Je n’arrive pas à en choisir un…). D’ailleurs, bébé est déjà placée tête en bas. Il n’est alors plus question de repos… youppi!

Sauf que…

En sortant de l’hôpital, on s’est dit qu’on irait faire un brin de commissions; autant en profiter! Mais, on avait quand même l’intention que je me promène en chaise roulante pour 2 raisons; la première étant que je commence à avoir un peu trop souvent des contractions (fausses, bien entendu, mais vraiment souvent!) et la seconde parce que je ne suis pas vite vite sur mes bottines. En effet, mon gros ventre me donnant de très douloureux maux de dos, je marche plutôt trotti-trottant; vous savez, la très élégante démarche de la femme enceinte qui n’en peux plus? Malheureusement, ô malheur! Il n’y a plus de chaise roulante disponible… On me suggère d’attendre, mais je n’ai pas la patience, et comme je ne suis plus en repos, je dis à chéri que je vais me traîner un peu et qu’il viendra chercher la chaise roulante quand je n’en pourrai plus. Il y est allé 2 fois (avant que je n’en puisse plus) et aucune n’était de retour.

Bon… je marche tranquillement. J’ai un léger mal de cœur… Est-ce que c’est ma salade de ce midi? Ah! Peut-être mes lunettes? Je ne suis pas habituée de les porter alors je les enlève. Ça va un peu mieux. J’ai chaud. J’enlève mon manteau. Je marche toujours doucement, accrochée au carrosse comme un enfant qui n’a pas le droit de se promener dans le magasin. Le mal de cœur revient. J’ai encore chaud. Je m’attache les cheveux. Ça va un peu mieux. Oups, j’ai quelques étourdissements : Vincent?!? Reste tout près svp, je feel pas très bien…

On se dirige vers les caisses car ça ne s’améliore pas mon affaire. Tout à coup, j’ai tellement chaud, je me sens toute étourdie et j’ai la désagréable sensation que je vais vomir d’un instant à l’autre. Je spotte une poubelle et je me penche au-dessus, me disant que si je suis pour être malade en public, c’est déjà la honte, aussi bien faire ça proprement! Mais je ne vomis pas. J’ai chaud, je transpire, j’ai les mains très moites et je fixe le plancher. J’ai la nette sensation que je ne dois pas relever mes yeux pour éviter le manège. Ça s’agite autour de moi… oh non! La honte! On m’offre une chaise et de l’eau, ce qui n’est pas de refus. Puis, on me trouve une chaise sur roulettes et on me pousse jusqu’à l’infirmerie.

De l’avis général, j’ai fait une chute de pression. Avez-vous déjà eu ça? J’en avais eu une après mon écho de 19 semaines, mais je n’ai pas reconnu les signes. C’était vraiment immensément désagréable. Soyez certains que dorénavant, si j’ai chaud, mal au cœur et que je suis étourdie, je vais m’asseoir sur mon B**P, ou si l’endroit me le permet me coucher les pattes dans les airs et attendre que ça passe. D’ailleurs, j’y repense et je me suis probablement épargné la totale il y a 3 semaines quand je suis allée magasiner avec une amie : j’avais les mêmes symptômes, mais je me suis assise aussitôt et j’ai attendu que ça diminue.

J’imagine que ce qui a pu causer ça, c’est la fatigue et le stress qui tombe. La nuit dernière, j’ai très mal dormi à cause de contractions qui, même si elles étaient non-douloureuses, étaient quand même aux 5 minutes! Et le stress, ben je vous laisse deviner…

En conclusion, je vais continuer de me reposer, dans une moindre mesure, mais tout de même…

samedi 18 octobre 2008

Un cadeau très touchant!

J'ai reçu ce magnifique cadeau pour la fête de ma Lil-Jeanne: Karina a demandé à son amie Carly, en Australie, d'écrire le nom de Lili-Jeanne dans le sable...

http://namesinthesand.blogspot.com/search?q=lili-jeanne



Mille merci à toi Karina pour cette douce pensée qui me touche profondément!

dimanche 12 octobre 2008

Placenta marginal...

Jeudi dernier, j’ai eu mon premier rendez-vous à l’hôpital. Celle où j’ai accouché l’année dernière. J’étais un peu nerveuse de me retrouver sur l’étage de natalité et j’avais peur de me retrouver dans l’une des mêmes salles que l’année dernière… ce n’est pas trop rationnel comme peur, mais c’est comme ça.

Lorsque l’infirmière m’a appelé pour m’installer dans une salle d’écho, je l’ai vu se diriger exactement vers celle dans laquelle on m’a fait l’amniocentèse le matin du 15 octobre 2007… Oh non, pas cette salle-là! Eh oui, celle-là… Bon, bien tant qu’à briser la glace, on va la fracasser! Après quelques minutes au cours desquelles je me suis permis de replonger dans ces souvenirs que m’inspirait cette salle, je suis revenue au maintenant et j’ai tenté de m’y concentrer. Et, comme si elle voulait me rassurer, bébé déformait mon ventre à grands coups de pieds!

Donc, échographie de croissance; bébé grandit bien! Tout est correct pour le liquide amniotique, et les mesures sont bonnes. Même qu’il semblerait qu’on a déjà une grosse poule! D’après les mesures, elle pèserait un gros 3 livres et quart, ce qui la classe au 90e percentile. Et d’après moi, c’est toute du muscle parce qu’elle continue de me donner de gros coups de toutes ses forces.

Puis, la doc a vérifié mon placenta qui, depuis le début de la grossesse, est bas inséré. On m’avait dit qu’il allait sans doute remonter et de ne pas m’en faire. À 20 semaines, il était à 1 cm du col. Jeudi, il n’avait pas du tout remonté. Au contraire, il semble maintenant être bien installé sur mon col, mais n’est pas recouvrant. Pour bien vérifier sa position, elle a dû me faire une échographie transvaginale. Et là, elle me demande si je travaille encore… Quoi? Mais c’est quoi cette question? Un peu nounoune, je me dis que ce n’est pas l’idéal comme situation pour commencer une jasette… Et là, elle m’explique que mon placenta est praevia marginal et que je devrai être au repos. Aaaahh! D’où la question…

Au repos : plus de ménage, plus de magasinage, pas de longue marche, pas de longue promenade en voiture et, bon, vous vous en doutez, plus de sexe! Je ne pensais pas qu’un placenta praevia comportait des risques. Je croyais simplement que ça voulait dire césarienne assurée. Mais non! Il y a des risques de décollements, donc d’hémorragies, et de prématurité. Ma doc n’était pas du tout alarmiste, même qu’elle m’a dit qu’il y avait encore des chances qu’il remonte, quoique moi je n’y crois pas trop. Je préfère me faire à l’idée que ce sera une césarienne, et si jamais il remonte, et bien je n’en serai que plus heureuse.

J’ai parcouru quelques sites internet pour en connaître davantage sur le placenta praevia et j’y ai trouvé que cela concerne, au troisième trimestre, 1 grossesse sur 200! Bon… 0.5% et mon numéro a été pigé! Ce n’est rien de bien grave, mais quand même; combien de femmes ont plusieurs grossesses sans aucun pépin? J’ai perdu un petit jumeau au début de celle-ci, j’aurais apprécié que les problèmes qui arrivent à faibles probabilités ne me croisent plus sur leur passage.

L’important, je le sais, c’est que bébé se porte à merveille et qu’elle gigote beaucoup, qu’elle grandit bien et qu’elle sera bientôt prête à sortir de ce gros bedon! Et comme, pour le moment, ce placenta praevia marginal ne nous cause pas de soucis, c’est-à-dire que je n’ai ni contractions, ni saignements, je vais être bien sage et me laisser dorloter par mon homme afin que cocotte reste bien au chaud jusqu’à ce qu’elle soit bien prête à sortir. Et si ça se finit en césarienne, eh bien ce n’est qu’un gros TANT PIS!

Un peu d'informations pour celles que ça intéresse: http://sante.canoe.com/condition_info_details.asp?disease_id=322

dimanche 5 octobre 2008

Retour sur la Fête des Anges

Samedi matin… on se dirige vers l’Oratoire St-Joseph. Je n’y suis jamais allée, mais aujourd’hui, c’est une occasion bien spéciale; c’est la Fête des Anges.


...Qu’est-ce que la Fête des Anges?

Sur le site du CSDP (Centre de soutien au deuil périnatal) on retrouve ceci : « La fête des anges est une journée toute spéciale organisée par des parents bénévoles endeuillés au quatre coins de la province du Québec et dans certains autres pays comme la France. Cette activité vise un partage et un recueillement pour tous les parents endeuillés d'un bébé décédé durant la période périnatale. Ainsi, elle est un rituel important qui encourage la réflexion quant à la mort d'un enfant dans notre vie. »

Lors de cette Fête, je vous dirais que le moment fort est l’envolée de ballon. Ballon rose pour la perte d’une petite fille, ballon bleu pour la perte d’un petit garçon, ballon blanc lorsque le sexe est inconnu (comme lors d’une fausse-couche où le développement du fœtus n’est pas assez avancé pour le déterminer) et ballon jaune pour les accompagnateurs. Après la cérémonie très touchante au cours de laquelle nous avons écouté les témoignages d’une maman qui a perdu un bébé et du prêtre qui a perdu une soeur, ainsi que le mot de l’organisatrice pour la région de Montréal, Valérie Dorion, nous nous sommes tous retrouvés sur le balcon, notre ou nos ballons en mains.


Vincent et moi avions 2 ballons; un ballon rose pour notre belle Lili-Jeanne et un ballon blanc pour notre petit jumeau étoile filante. Je n’étais pas nerveuse, ni trop émotive depuis mon arrivée à l’Oratoire. Depuis le début, je voyais cette journée comme une belle occasion de souligner le passage de notre fille dans nos vies et de pouvoir parler d’elle avec d’autres parents qui ont vécu ce drame de perdre un bébé. L’occasion de revoir ces couples qui sont devenus nos amis et nous souvenir tous ensemble de nos enfants, souligner leurs courtes existences. Ce fût bel et bien le cas et cela nous a fait beaucoup de bien. Mais, lorsque le décompte s’est terminé et qu’il a fallu lâcher nos ballons, j’ai tenu les ficelles une bonne milli seconde de plus que Vincent… J’ai regardé les ballons s’envoler d’abord sereine. Celui de Lili-Jeanne montait plus rapidement que le petit ballon blanc. Nous les avions attachés ensemble pour qu’ils fassent leur envolée côte à côte. Vincent a sourit et a dit : « Lili-Jeanne traîne son petit frère! » …Eh oui; nous sommes convaincus que le petit jumeau était un petit garçon! Probablement juste à cause du jeu de l’aiguille, mais c’est comme ça! Puis, la vague d’émotions m’a envahie. Reste que cette envolée de ballon a une signification particulière : « la/le laisser partir ». Alors de voir ces petits ballons s’élever toujours plus haut dans les airs, ça ravive la douleur, ça ramène en arrière. Mais, croyez-le ou non, après le flot de larmes, ça fait du bien! On se sent alors si proche de notre fille! On sent sa présence plus forte.


Du côté du Saguenay, ma famille a aussi eu la chance d’envoyer leurs ballons. En effet, pour la première fois cette année, il y a eu une Fête des Anges à Chicoutimi. Mes parents y étaient, en compagnie de mes 2 grands-mères et d’une tante. La mère de mon père ayant, elle aussi, perdue une fille à la naissance en 1956, a pu lui envoyer un beau ballon vers le ciel. Ce geste me touche beaucoup puisque le deuil d’un bébé était encore moins reconnu à l’époque qu’il ne peut l’être aujourd’hui. Je remercie donc Mélyssa Gravel, l’organisatrice de cette journée spéciale au Saguenay, ainsi que les membres de ma famille qui y ont participé.


Fête des Anges de Saguenay



Voici également le lien pour visionner le reportage qui a été diffusé sur LCN la veille de l'évènement: http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/regional/archives/2008/10/20081004-172939.html

samedi 4 octobre 2008

Fête des Anges - Oratoire St-Joseph

Aujourd'hui, 4 octobre 2008, nous avons assisté à notre première Fête des Anges à l'Oratoire St-Joseph. Que d'émotions!

Voici quelques photos, j'ai besoin de décanter tout ça avant de vous revenir avec un texte plus élaboré sur cette journée en l'honneur de notre Lili-Jeanne.


jeudi 2 octobre 2008

Une petite pilule de plus

Ma gynéco m'avait demandé de lui fournir une copie des résultats de mes dernières prises de sang (glycémie et tout le tralala), qui n'étaient pas encore rentrés quand elle a eu la copie de mon dossier. Mon ancienne doc m'avait dit que tout était ok, mais ce n'est pas l'avis de ma gynéco qui m'a rappelé hier pour me dire que je fais un peu d'anémie et qu'il faudrait que je prenne des suppléments de fer! Bon, eh bien... s'il le faut!

... reste que ça fait peur de savoir que pour mon ancienne doc, tout était ok!

mardi 30 septembre 2008

Gynéco et 3D

Jeudi 25 septembre

Grosse journée aujourd’hui! On se réveille à Québec puisqu’on est allés passer une belle journée avec ma filleule et sa jumelle mercredi, et on part tôt parce que nous avons notre premier rendez-vous avec ma nouvelle docteure à 10h45 et… WOW! Je suis vraiment plus que satisfaite de ce premier rendez-vous. Elle était très rassurante sans me faire de fausses promesses à la « tout va bien aller c’est sûr ! » et elle était très professionnelle! Elle m’a répété plusieurs fois que je pouvais me rendre à l’étage de maternité pour un monitoring à tout moment si je suis inquiète. Je suis si soulagée de savoir que je serai enfin entre bonne mains et que je ne me ferai plus dire autant de niaiseries!


Ma hauteur utérine était encore grande: 29 cm pour 26 semaine 6 jrs. Mais, elle n’a pas parlé de gras ou de gros bébé… tiens donc! Nous avons aussi parlé de l’accouchement et elle m'a dit que si mon corps est prêt, je pourrai être provoquée à 37 semaines si mon taux de stress devient insupportable. Elle m'a expliqué que si mon corps n’est pas prêt, c’est quand même possible, mais les risques d'aller en césarienne augmentent. Elle a tout de même continué en nous disant qu'elle comprendrait aussi si on s'en fout un peu de terminer en césarienne! Une docteure, gynéco qui plus est, qui comprend mon stress et qui ne me prend pas pour une dépressive! Je suis sous le charme. J’ai donc dorénavant des rendez-vous aux 2 semaines à l'hôpital pour des échos de croissance et des monitorings.


Ensuite, nous avions un autre rendez-vous; notre écho 3D. Un peu décevant pour 2 raisons: premièrement, semble-t-il que je n'ai pas assez de liquide amniotique pour faire de belles photos et deuxièmement, comme mon placenta est antérieur, bébé avait le placenta dans le visage. J’ai dû aller me promener un peu et manger du sucre pour la faire bouger en espérant que la position serait meilleure, sauf que le problème ce n’était pas qu’elle ne bougeait pas… c’est que le placenta est en avant! Alors ce n’était pas vraiment mieux. La technicienne nous a offert de nous rembourser, mais on voulait en profiter et voir ce qu’il était possible de voir tant qu’à être là. On a donc eu moitié écho 3D, moitié 2D puisqu’on voyait mieux en 2D et on était bien content quand même! Elle a bâillé 3 fois pendant l’échographie et elle passait souvent sa main devant son visage; vraiment, elle ne voulait pas de paparazzis! Et on a eu un bon aperçu de son visage et je crois bien qu’elle va ressembler pas mal à sa grande soeur... Je vous joins quelques photos qu'on a réussi à avoir :



Alors, comme je le disais, elle a le visage pas mal écrasé contre le placenta... mais quand même, on voit qu'elle aura de belles lèvres comme sa grande soeur!

mercredi 17 septembre 2008

Grossesse-espoir 24-25 semaines

Mon dernier rendez-vous chez le médecin était lundi la semaine dernière. J’en étais donc à 24 semaines de grossesse. Comme à l’habitude, la secrétaire m’a d’abord fait monter sur la balance; moment redoutable puisque depuis un peu plus de 2 ans, j’accumule les kilos! Mais, surprise! Ce mois-ci, je n’ai pris que 0.5 livres... Soulagement.

Ma doc, qui ne manque pas une occasion pour me mettre sous le nez mon surplus de poids (preuve encore une fois à l’appui à ce même rendez-vous), d’abord étonnée, m’a presque grondé pour ne pas en avoir pris ce dernier mois. Allez donc y comprendre quelque chose! Elle a conclu en me disant que l’important, c’est que je me nourrisse bien.

Mais, lorsqu’elle a mesuré ma hauteur utérine, le résultat étant nettement supérieur à ce qu’il devrait être, c’est-à-dire 27 cm plutôt que les 24 cm réglementaires pour 24 semaines de grossesse. Elle s’est alors exclamé : « Ce doit être à cause du gras! ». Grrrrr! J’ai eu envie de lui demander qu’elle m’explique comment c’est possible que, à 20 semaines, ma hauteur utérine était exactement de 20 cm, et que 4 semaines plus tard, sans avoir pris une livre, elle pouvait avoir pris 3 cm de plus que prévu à cause du gras!? Mais j’ai plutôt serré les dents et je me suis dit que ça n’en valait pas la peine; à partir de fin septembre, je change de doc!

Bébé est toujours très énergique et me donne beaucoup de gros, que dis-je, d’énormes coups qui déforment complètement ma bedaine et me font maintenant carrément mal! Ouch! Mais c’est qu’elle pète le feu notre demoiselle! Elle fait donc régulièrement des shows de tamtam à son papa et a déjà fait connaissance avec quelques personnes de son entourage : une petite amie Rose Élisabeth, tonton Joe, grand-mère Mimi et grand-maman Rosanne. Elle n’est pas vraiment timide et n’hésite pas à se manifester même s’il y a des mains sur le bedon de maman. Aussi, elle ne semble pas avoir d’habitude… sa grande sœur avait ses heures d’activité, soit le soir aux alentours de 9h00, mais notre petite tornade gigote à toutes heures du jour! …et de la nuit! Et comme sa maman, elle semble un peu trop apprécier les petites douceurs sucrées.

Je vous laisse une photo de mon bedon à 24 semaines :

mercredi 10 septembre 2008

Bienvenue Naïla!

Une copine, maman de l'ange Maram, a accouché hier de son petit bébé-espoir, une petite fille prénommée Naïla. Je souhaitais donc féliciter la petite famille! Je suis tellement heureuse de la belle nouvelle!

FÉLICITATIONS!

Susceptibilité d'une maman en deuil

Parfois, je m’en veux d’être devenue aussi amère… ou susceptible, ou je ne sais trop quoi! Et ce n’est pas une question d’hormones! Du moins je ne crois pas… Je vous explique :


Je trouve cela bien difficile les gens qui se plaignent pour des riens! J’aurais la réplique facile. Heureusement, jusqu’à maintenant, j’arrive à me maintenir et à garder pour moi ce que j’aurais envie de crier, mais, ça devient lourd parfois…


Par exemple, une amie qui vient d’accoucher se plaint qu’elle a mal à ses points. Je n’ai qu’une envie et c’est de lui répondre : « Ça pourrait être pire! Tes points pourraient te faire souffrir sans que tu aies ton enfant dans tes bras pour te rappeler à quel point cela en vaut la peine de souffrir un peu! ». Mais, ce serait ridicule! Elle ne mérite pas que je déverse ma souffrance sur elle. Et après tout, c’est vrai que ça fait mal!


Une autre se plaint qu’elle ne dort pas de la nuit à cause des pleurs et des cris de son bébé… alors que moi, ce qui m’empêche de dormir, c’est l’angoisse que le bébé que j’attends ne pleure pas à la naissance. Ce sont les souvenirs de sa grande sœur et son silence depuis les (presque) 11 derniers mois.


À mon cours de yoga jeudi dernier, les filles qui sont à leur 2e grossesse, comme moi, étaient dont contentes de pouvoir prendre un break de leur premier enfant le temps d’une soirée. C’est normal me direz-vous… et je vous crois! Mais moi, ça m’a tordu le cœur.


Et que dire de celles qui se plaignent que 2 grossesses rapprochées, c’est difficile…surtout parce que tu en as un autre à t’occuper! Je vous laisse imaginer combien c’est difficile quand le premier n’est justement pas là pour vous occuper. Quand cela fait 2 ans que vous êtes seule à la maison à attendre la venue d’un enfant, puis d’un deuxième. Que l’angoisse vous guette à chaque jour parce que vous ne savez pas l’issue de cette deuxième grossesse, que la confiance en la vie n’y est plus, mais que vous essayez quand même d’y croire.


Et cette autre fois, à mon cours d’aquaforme : lorsque je terminais, c’était les mamans qui arrivaient avec leurs petits pour l’aqua-maman. Ça aussi, ça me torturait parce que je me disais que c’est dans ce groupe-là que je devais être (et même probablement dans les 2 groupes puisque nous voulions des enfants rapprochés). Et voilà que j’entends une des mamans qui, me regardant, dit à sa copine : « Ah! Qu’elles sont chanceuses avec leur bedaine! ». Ça m’a saisie. Et pourtant, elle a raison : je suis chanceuse d’être enceinte! Mais, comme la magie n’y est plus et que bédaine n’égale plus bébé dans 9 mois pour moi, ce genre de remarque me glace. Mais, comment lui en vouloir? Je suis certaine que moi aussi, malgré le stress qu’elle implique, la bedaine me manquera un jour…


Et après tout ça, je me demande : « Et moi? Puis-je me plaindre? » Me plaindre des maux de dos et de quasiment partout ailleurs parce que, justement, je vis 2 grossesses rapprochées et qu’effectivement, la 2e est beaucoup plus difficile. Surtout lorsque l’on n’a pas eu le temps de se remettre un peu en forme entre les deux. Pourrai-je me plaindre lorsque je ne dormirai pas de la nuit parce que mon bébé aura besoin de moi? C’est ce que je souhaite le plus au monde, alors comment pourrai-je m’en plaindre si je suis à bout? Parce que, même si c’est ce que je souhaite, je sais que ce n’est pas toujours facile et je n’idéalise pas la venue de ma petite acrobate. Mais je suis tellement sensible aux plaintes des autres, oserai-je me permettre de me plaindre?

mercredi 27 août 2008

Acrobate je vous disais?!?

Ce matin, nous avions un rendez-vous à Ste-Justine pour une échographie-doppler. Comme la cause du décès de notre petite Lili-Jeanne est inconnue, mon gynécologue ne veut pas prendre de chance et vérifie TOUT! C’est rassurant. L’échographie de ce matin servait donc à vérifier en long et en large, sous tous les angles, le petit cœur de notre petite acrobate, ainsi que les échanges maman (placenta) / bébé.

Je dois vous avouer que même si, jusqu’à maintenant, rien ne nous laissait présager de mauvaises nouvelles, j’étais quand même un peu inquiète ce matin. bé était particulièrement tranquille quand je me suis levée et pendant le trajet alors j’ai eu une petite frousse, elle qui gigote si souvent! Je sais que ce n’est pas rationnel, qu’un bébé de cet âge, on ne le sent pas encore à toutes les heures, que même certaines mamans ne sentent même pas encore leur bébé bouger à 22 semaines… mais je commence à la connaître ma peanut et elle est limite hyperactive! Hihihi! Alors, nous voilà dans la salle d’attente et Bang! Le grand coup! Qui fût suivi par bien d’autres… Bon! Elle va bien.

L’échographie est assez longue car ils vérifient bien des petites choses. Longue aussi parce que, devinez quoi ? Bébé était un petit peu trop agitée et la technicienne avait quelques difficultés à prendre toutes ses mesures. Elle a même dû la prévenir à un moment de se calmer car sinon, elle allait épuiser toute sa patience qu’elle avait pour la journée.

Heureusement, nous n’avons eu que de bonnes nouvelles! Et en prime, bébé nous a fait bien rire… La technicienne se concentrait, bien sûr, sur son petit cœur, mais à un moment, elle a pris une vue d’ensemble et elle a dit en riant : « Mais bébé, c’est fini les Olympiques! » - Grand-père aurait-il donc raison? - . C’était tellement drôle de la voir comme ça qu’elle nous a imprimé une photo (Très gentil de sa part) :

Alors… acrobate je vous disais?!? Et là, on ne voit pas très bien, mais ses 2 bras sont au-dessus de sa tête en plus! Ben quoi ? … c’est pas ça être en position fœtale?

La technicienne a aussi dit qu’elle a de petites jambes déjà bien musclées:

Et je la crois! Les coups qu’elle me donne sont parfois si forts que ça me fait presque mal! Ok, raisonnablement, je dirais que c’est inconfortable. Mais oh! Combien rassurant! Je crois qu’elle m’en fera voir de toutes les couleurs dans ces prochains mois (coups de pieds dans les côtes, coups qui empêchent de dormir, etc) et encore plus lorsqu’elle sera sortie de mon bedon!

samedi 23 août 2008

Y’a de la houle!

Mon bedon fait des vagues! Eh oui; les petits coups de notre acrobate sont déjà assez forts pour déformer ma bedaine… Son grand-père maternel prévoit déjà que ce sera une athlète olympique!

mercredi 20 août 2008

Awards... en retard!

Le dernier (à ma connaissance) des petits jeux (tag) de bloggueurs est très valorisant! En effet, j'ai reçu 3 awards! Malheureusement, je ne trouve pas trop le temps dernièrement de venir écrire alors je ne poursuivrai pas cette remise de prix, mais je souligne que tous les blogues que je visite sont dans le menu à gauche...

Je tenais simplement à remercier celles qui m'ont remis cet award!


Voici les règles de cette sympathique tag:

-les gagnantes doivent mettre le logo sur leur blog;

-mettre le lien de la personne qui vous a décerné le prix:
Kiwi et son blogue Les pépins de Kiwi
Annie et son blogue Nannyscrap
Popotte et son blogue Une parcelle de moi

-désigner 7 autres blogs; (...)
-mettre les liens de ces blogs sur le vôtre;
-et laisser un commentaire sur les blogs récompensés!

jeudi 14 août 2008

Perdre son bébé -Témoignage vidéo

Je viens tout juste de visionner ce vidéo que j'ai très envie de partager avec vous. Il m'a fait pleurer car il a ravivé ma douleur, mais il en demeure vraiment un vidéo accessible à tous, qui énonce les faits avec simplicité. C'est le témoignage d'une maman Française qui a accouché de son bébé sans vie en 2000. Je vous invite à le regarder car il permet sans doute de mieux comprendre la réalité des parents qui vivent un deuil périnatal, sans tomber dans le mélodrame. N'ayez crainte, vous n'en serez pas traumatisés.

"En France, on estime que le décès périnatal, qui survient en fin de grossesse, à la naissance ou dans les jours qui suivent, concerne encore 6,4 enfants pour 1 000.
Malgré les grands progrès réalisés en matière de sécurité lors de l'accouchement, certains accidents, souvent inexpliqués, continuent de coûter la vie à des bébés.
Chaque année, 350 enfants décèdent de mort subite du nourrisson. Même si ce chiffre a considérablement baissé ces dix dernières années, grâce à la prévention - et en particulier au conseil de coucher les bébés sur le dos -, ce syndrome reste la première cause de mortalité entre un mois et un an.
Pour les parents, la souffrance de perdre un bébé attendu pendant des mois est extrême et difficile à partager. Comment les parents vivent-ils cette épreuve ? Pourquoi est-ce si important pour eux que soit reconnu l'existence de l'enfant disparu ? Comment en parler à ses frères et sœurs ?
Comment améliorer encore la prévention ? A-t-on identifié toutes les causes de la mort subite du nourrisson ? Quelle aide est apportée aux familles qui sont frappées par ce drame imprévisible ?"

http://www.dailymotion.com/video/xk0h2_perdre-son-bebe

Ma réaction: J'ai d'abord eu peur de pleurer tout le long du visionnement (moins de 7 minutes), mais après le choc de ma douleur qui remontait, ça s'est estompé et j'ai écouter le reste avec un certain réconfort. Je pourrais utiliser exactement tous les mêmes mots que cette maman. J'ai été sous le choc de l'entendre parler des gens qui disent: "vous allez vous reprendre!" (c'est vrai qu'on l'entend malheureusement trop souvent), mais surtout de la réponse qu'elle leur donne qui est identique à ce que ma mère a déjà répondu à ce commentaire: Ce n'est pas un gâteau qu'on a fait! C'est un petit bébé! Une petite vie qui est partie...

vendredi 8 août 2008

Échographie de routine - 19 semaines

Ahh... je vous ai fait patienter! J'ai de la visite à la maison alors je n'avais pas le temps de venir donner des nouvelles, mais je sais que vous êtes bien curieux de savoir le sexe de petit bébé espoir alors j'arrête de vous faire attendre!

Mardi matin, à 8h45, nous avions rendez-vous pour l'échographie de routine. La marraine, ma soeur, nous accompagnait, ainsi que ma mère. Elles ont assisté à l'écho à tour de rôle. Ma soeur semblait très émue d'avoir rencontrer son/sa filleul/e live comme ça et était bien impressionnée de voir bébé bouger autant!

En effet, bébé est tout un acrobate! La radiologiste avait bien de la difficulté à prendre ses mesures : tourne d’un bord, tourne de l’autre, une pirouette ici, un 360° là… Tellement que ce fût bien long prendre toutes les mesures et comme elle ne disait rien, on commençait à s'inquiéter. Ça faisait un peu flashback pas très agréable. Mais, tout est ok! À notre grand soulagement.

Comme vous pouvez le voir sur les photos, bébé avait la tête carrément sur le placenta! On dirait que ça lui sert d’oreiller, tiens!

Parlant de placenta, il sera à vérifier à 32 semaines puisqu'il est bas; à 1 cm seulement de mon col. Il est fort probable qu'il remonte au fur et à mesure que la grossesse avance, mais ce sera quand même à vérifier, en souhaitant qu'il ne sera pas previa, mais si ce n'est que ça... tant pis!

Photo 1 : Un beau petit profil la face dans le placenta (juste en haut de sa tête et son corps donc la photo est à l'envers puisque le placenta est en bas, presque sur le col)

Photo 2: Dans le bon sens cette fois, la tête sur l'oreiller...

Photo 3: Si je ne me trompe pas ici, bébé a vraiment changer de côté de la tête au pied! Le placenta semble être à droite encore, non?

Photo 4: De face

Photo 5: Sa main droite.

Photo 6 : Ses petits pieds! ...Qui ont l'air aussi grands que ceux de son papa et de sa grande soeur!

Bon, alors je vous annonce que…

nous attendons…

UNE PETITE FILLE!

samedi 26 juillet 2008

Y'a jamais rien qui arrive pour rien!

… cette maudite phrase, je n’en peux plus de l’entendre! Utilisée à torts et à travers et à toutes les sauces, elle démarque, à mon avis, un manque flagrant de « savoir quoi dire » dans les moments pénibles. Non mais c’est vrai! Voici une petite mise en situation : il y a un malaise, je ne sais pas quoi dire… ah oui! Je vais dire la phrase toute faite qu’on peut dire tout le temps pour essayer de consoler quelqu’un : « Tsé… Y’a jamais rien qui arrive pour rien! » Et vlan! Ça va bien mieux! (…)

Mais peut-être y croyez-vous et que le fait que je m’en insurge vous révolte? Car, il est vrai que je connais des gens que cela console d’y croire… Que rien n’arrive pour rien, donc que ce qui leur arrive, aussi pénible que ce soit, sera explicable dans un avenir plus ou moins rapproché et sera probablement justifié par un bonheur compensatoire. Certaines gens s’accrochent à cela pour adoucir leur déception ou leur douleur du moment.

Mais moi, si je prends la peine d’en parler ici, c’est bien entendu parce que je considère cela comme de la psychologie à 5 cents (merci Lucy!)! Y’a rien qui arrive pour rien… Vous manquez votre autobus? Votre premier rendez-vous galant est annulé de dernière minute sous prétextes un peu louche? Vous vous tordez le poignet avant un match de badminton important? Ok, peut-être qu’il vous arrivera quelque chose relié de près ou de loin à tout cela qui vous fera croire que y’a rien qui arrive pour rien. Il est vrai que parfois, le hasard, dans de telles situations, fait bien les choses. Mais de grâce, ne me dites pas, suite à la mort de mon enfant, qu’il n’y a rien qui arrive pour rien! Ne me dites pas qu’il y a une raison ou un sens à tout ça! C’est arrivé, c’est inexplicable, ça fait partie de la vie POINT.

Non, cela ne fera pas de moi une meilleure personne! Et si c’était le cas, je crois que le malheur aurait pu frapper chez certaines personnes qui ont bien plus besoin de cheminer dans la vie que moi! Je crois, bien humblement, que je n’étais pas si mal avant et que question drame et épreuve, j’avais donné… et cheminé! J’ai toujours été plus que touchée par le malheur des autres et j’ai toujours savouré chaque bonheur que la vie m’apportait. Je ne vous dit pas le nombre de fois, pendant ces 9 merveilleux mois, que nous nous sommes trouvés si chanceux Vincent et moi de vivre une si belle grossesse! Nous avons toujours été reconnaissants envers la vie de ce qu’elle nous donnait, entre autre de la chance de s’être rencontré!

Apprendre que la vie est fragile? Ça va, j’avais déjà donné ça aussi.

Il n’y a plus grand-chose de naturel chez l’homme; même la conception aujourd’hui est programmée et planifiée. Je ne m’en plains pas du tout; nous avons cette chance aujourd’hui d’avoir les moyens de contraception, les tests d’ovulation, les hormones de stimulation ovarienne, les inséminations et les FIV… Non, je ne saute pas du coq à l’âne, même si j’en ai bien l’air. Pourquoi j’en parle? Simplement parce que nous semblons parfois oublier que nous n’avons pas le contrôle sur tout. La nature suit son cours, que nous le voulions ou non. De tous les temps, il y a eu des fausse-couches, des bébés mort-nés, des bébés qui meurent sans raison (aujourd’hui les médecins appellent cela « Mort subite du nourrisson », ce qui selon moi est un beau diagnostic qui veut juste dire « on ne sait pas ce qui s’est passé! »), des enfants malades, etc. Ça arrive, c’est tout. Et ça arrive pour rien, gratuitement, comme ça, au gré du hasard et des probabilités. C’est la nature qui veut ça. Je n’ai pas été choisie sous la loi non-écrite du « y’a rien qui arrive pour rien ». Ce n’est pas pour m’apprendre quelque chose à moi, ce n’est pas pour que je grandisse de cette épreuve. Tant mieux si j’arrive à le faire malgré toutes les souffrances, mais ne me dites plus que y’a rien qui arrive pour rien!

Les probabilités… l’Homme les a déjouées avec de merveilleuses découvertes médicales. Les chances que le malheur nous tombe dessus lors d’une grossesse ont diminuées avec le suivi étroit que nous avons de nos jours, les échographies et les diagnostics précoces, mais elles n’ont pas été anéanties! Et comme je ne crois pas qu’il y ait bien de la recherche qui se fasse pour trouver pourquoi nos petits bébés meurent sans raisons alors qu’ils sont bien au chaud dans notre ventre et que nous les croyons à l’abri de tout danger, eh bien… il va toujours y en avoir des chances que ça arrive! À ma grande tristesse et…pour RIEN!

vendredi 25 juillet 2008

18 semaines

Juste une petite photo de bedon de laine pour ce soir...
Ok... en voilà une autre:

Bedon 18 sem

Bébé bouge de plus en plus souvent et de plus en plus fort! Quelle magnifique sensation!

vendredi 18 juillet 2008

Expérience de doppler

Avertissement: le dénouement de ce petit billet est heureux! :)

Ce matin, j'avais envie d'enregistrer de nouveau le doux son du petit coeur qui bat dans mon bedon pour vous faire écouter ses nombreux mouvements et vous faire entendre qu'il faut bel et bien que je glisse la sonde sur ma bedaine pour suivre les mouvements de bébé!

Alors on s'installe devant l'ordinateur Vincent et moi, on branche le doppler à l'ordinateur et on met la sonde en dessous de mon bedon, comme d'habitude. Rien. Que mon coeur qui bat très fort et bien lentement. Bon, pas de panique... c'est normal, même les docs cherchent le petit coeur! Et puis bébé a grandit, alors il y en a plus grand à chercher pour trouver son coeur. Alors on cherche. On promène la sonde un peu partout sous mon nombril et ouf! On entend un battement plus rapide, mais très loin, comme en écho. Comme mon placenta est antérieur, donc au devant de ma bedaine, c'est probablement lui qui masque le son du coeur de bébé. Habituellement, on l'entendait en dessous du placenta, bien bas, près du pubis. Mais là... comme ça ne fonctionne pas, et si on essayait plus haut?

Le voilà! Bien haut, presque vis-à-vis de mon nombril! Ok, j'exagère... environ un pouce plus bas, mais quand même! Bébé grandit! J'ai enregistré le son; il y a un petit coup vers 22 secondes (bébé était plutôt tranquille ce matin! Grasse matinée?) et on peut entendre que le coeur s'éloigne de temps en temps et que je le retrouve!

http://www.badongo.com/file/10453361

Je pesais un peu fort sur la sonde... alors on voit bien à quel endroit elle était pour bien capter le coeur sur cette photo. Comme je ne sens pas très souvent les mouvements du bébé, encore une fois à cause de la position du placenta j'imagine, c'est très rassurant de pouvoir l'entendre quand je le souhaite!

Photo prise aujourd'hui, à 17 semaines. Ça grossit!

jeudi 17 juillet 2008

Prédictions sur le sexe de bébé-espoir

Je suis curieuse! J'aimerais ça que vous me laissiez un petit message dans la section "commentaires" en bas de ce texte pour me dire ce que vous avez voté... S'iiilll-vvvoouuss-ppllllaiiitt! Et si vous n'avez pas de compte et que vous écrivez en tant qu'Anonyme, n'oubliez pas de signer à la fin de votre message! ;)

mercredi 16 juillet 2008

De retour de vacances...

Désolée de vous avoir inquiétés avec mon absence prolongée. Nous avons été en vacances au Saguenay une dizaine de jours et je me suis promenée beaucoup à mon retour, délaissant beaucoup mon ordinateur…

Tout va très bien! La bedaine continue de grossir, petit cœur de bébé bat bien et on commence même à entendre ses coups dans le doppler. Il bouge de plus en plus car il faut parfois « courir » après son petit cœur avec la sonde! L’échographie sera dans 3 semaines, le 5 août, donc il vous reste 20 jours pour voter votre prédiction sur le sexe de bébé-espoir si ce n’est déjà fait! Je vois qu’il y a déjà beaucoup de votes d’enregistrés et que c’est quand même assez serré entre les gars et les filles… Mais, depuis le début, vous croyez en plus grand nombre que nous attendons un petit garçon. Nous sommes très impatients de savoir! Je continue de croire que c’est une petite fille, mais je pense que je suis biaisée du fait que c’est ce que mon acupuncteure me dit depuis le début et qu’à l’échographie de 12 semaines, elle nous a dit qu’il y avait des chances que ce soit une fille.

J’ai vu ma doc (eh oui, toujours la même…) la semaine dernière et je lui ai fait part des recommandations de la docteure que j’ai vu à Ste-Justine; soit que je sois suivie par une gynécologue. J’ai eu beau faire des milliers d’appels (j’exagère si peu!), je ne suis pas parvenue à trouver une secrétaire qui soit un tant soit peu moins « chien de garde » que les autres et qui me laisse parler. Toutes, sans exception, me répondaient du tac au tac qu’elles n’avaient pas de place! Oh! Quelques-unes ont bien pris le temps de me demander la date du premier jour de mes dernières règles (en mars!) et j’avais alors droit au « Ben là madame! On est déjà rendus avec celles dont c’était en mai madame! » … manière polie de me traiter de niaiseuse! Donc, ma doc m’a demandé si ça me plairait d’être suivie par une gynéco et, suite à ma réponse affirmative, elle a été très coopérative! Je lui ai dit que je ne parvenais pas à obtenir un rendez-vous et elle m’a répondu qu’elle verrait ce qu’elle peut faire. Quelques heures plus tard, elle me rappelait pour m’indiquer qu’elle m’avait trouvé une gynécologue qui pourrait me suivre et m’accoucher dans mon coin! Wow! J’étais tellement contente! Et encore mieux que ça, c’est la même gynéco que nous avions vu à l’hôpital Vincent et moi le soir du 14 octobre 2007 où nous nous étions rendus, inquiets, à l’étage de maternité pour nous rassurer. En effet, c’est cette docteure qui nous avait fait l’annonce fatidique que le petit cœur de notre Lili-Jeanne avait cessé de battre. C’est également elle qui m’avait fait l’amniocentèse le lendemain matin. Je suis certaine qu’elle se rappellera bien de nous et que notre suivi sera très rassurant! Je la verrai à compter de septembre.

Voilà une petite photo de nos vacances: